La peinture du Moyen Age

L'art du Moyen- Age s'étend sur plus de mille ans, de 313 date à laquelle on autorise les chrétiens à pratiquer leur culte librement jusqu'à 1453 qui voit la chute de Constantinople. Pendant toute cette période, la peinture sera essentiellement religieuse.

 

Trois grandes techniques s'épanouissent  au Moyen Age:

- la fresque, sur les murs et aux plafonds des églises,

- le vitrail aux fenêtres des cathédrales, 

- et la miniature dans les livres.

 

 

  • Au XIe et XIIe siècles , la peinture à fresque permet d'orner les églises de peintures monumentales illustrant les histoires de la Bible et des saints.
  • 

Le mot fresque vient de l'italien fresco, qui signifie "frais". Pour recevoir la peinture, les murs sont enduits d'un mortier frais qui, en séchant, absorbe les couleurs et les fixe ainsi sur la paroi.

Les églises deviennent de véritables livres d'images consacrés aux épisodes de la bible.

Ces peintures ont une double fonction: émouvoir les fidèles et leur enseigner la vénération de Dieu.

On représente surtout la vierge et  l'enfant Jésus - sur un fond doré qui symbolise l'espace divin- et la vie des saints, morts pour leur foi. 

Grâce à ces images, les chrétiens peuvent réfléchir à leur comportement sur terre et  gagner leur place au paradis.

 

 

 

cimabue vierge à l'enfant

 

 

A la fin du XIIIe siècle Giotto ,un peintre italien, est le premier à s'éloigner des règles traditionnelles -personnages présentés de face sur un fond doré- et à inventer une manière plus vivante de peindre les scènes religieuses.

Dans ses peintures, les personnages ont des attitudes plus naturelles et se situent dans des paysages réalistes.

 

 

Giotto La Fuite en Egypte 1304-1306 Fresco Capella degl   ange de Giotto

 

 

 

  • A la fin du XIIe siècle et au XIIIe, les vastes fenêtres des cathédrales gothiques éliminent peu à peu les fresques au profit de la peinture sur verre, le vitrail.
  • 
  • 

Les vitraux  sont des éléments de l'architecture conformes à l'esprit de l'art médiéval.

Ces images lumineuses sont , commes les fresques dans les églises romanes, destinées aux fidèles qui , en grande majorité, ne savent pas lire.

 Elles retracent les récits bibliques et la vie des saints comme une bande dessinée.

Traditionnellement, on les lit de bas en haut et de gauche à droite.

Les vitraux permettent d'éclairer les édifices religieux  mais la lumière symbolise aussi la présence de Dieu  qui conduit les fidèles vers la lumière.

 

Dans la cathédrale de Chartres par exemple, les vitraux occupent une surface de 2600 m2!

 

 

 

 

vitrail roi chassant)

 

  • L'enluminure, elle, permet à l'heure où l'imprimerie n'existe pas encore d'orner les livres- destinés à l'église ou à quelques rares privilégiés- d'images peintes à la main. 

 

Dans les monastères, des équipes de moines se spécialisent dans leur fabrication. Les moines copistes recopient les textes sacrés et les moines enlumineurs les illustrent. Chaque atelier a son style et son savoir faire.

 

L'ensemble des éléments décoratifs et des images présents dans les manuscrits peuvent être classés ainsi:

les miniatures: ce sont des petites scènes peintes dans les marges ou en pleine page. Le terme " miniature  ne veut pas dire ici  " petit": il vient d'une couleur souvent utilisée: le rouge de minium.

 

- les  lettrines qui aident le lecteur à se repérer plus facilement dans l'ouvrage . Ce sont des initiales  décorées de motifs géométriques, de végétaux, d'animaux, de personnages . Elles comportent parfois, dans les espaces libres de la lettre des scènes  représentant les personnages dont il est question dans le chapitre. 

 

 

 

 

enluminure biche bléssée   david et goliath vers 1180 psautier

 

 

 

 Plus tard, les manuscrits sont réalisés pour de riches particuliers, gens de cour ou mécènes qui commandent des bibles, des livres de prières mais également des livres d'histoire, des romans de chevalerie, des livres d'astronomie ou d'astrologie.

L'illustration s'enrichit de représentations de la nature, des animaux, d'architecture, de l'homme au travail.

 

Des artistes talentueux sortent de l'anonymat et font la célébrité d'ateliers laïcs très nombreux dans les grandes villes européennes.

Le livre d'Heures des frères Limbourg est un recueil de prières enluminé réalisé pour le duc de Berry, Jean de france. Comme les prières varient en fonction de l'heure de la journée mais aussi de la période de l'année, l'ouvrage commence par un calendrier où chaque mois est illustré par une très belle image figurant l'activité agricole en cours.

 

 

 

Les Tr%C3%A8s Riches Heures du duc de Berry octobre         les très riches heures des freres limbourg mois d'avril 14

 

 

Le style très élégant  de ce livre d'heures est baptisé " gothique international" .Les personnages sont plus réalistes, les modelés et les perspectives de mieux en mieux rendus.

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés